Tout a commencé à l'âge de 11 ans avec l‘accord parental de garder un petit groupe de serpents (Nerodia fasciata). Au fil des années, ma chambre à coucher s'est transformée dans une petite "maison tropicale avec lit".

Après avoir élevé avec succès plus de 15 espèces différentes de serpents, j'ai décidé de me spécialiser dans une seule espèce de reptile. Malheureusement sans succès....
Je ne peux tout simplement pas me limiter à une espèce particulière. Ce sont toutes des créatures incroyables qui me fascinent de jour en jour!


Entre-temps, j'étudie la médecine vétérinaire au 8ème semestre à  Vienne. En plus de mes études, j'ai été responsable d'un département de reptiles et d'amphibiens dans une grande animalerie à Vienne pendant 4 ans, où j'ai pu, je l'espère, donner quelques connaissances à mes clients.

Pendant mon temps libre, je participe régulièrement à des séminaires scientifiques et à des cours de formation où j'essaie d'approfondir mes connaissances dans ce domaine. Avec mes présentations j'essaie de passionner particulièrement les enfants et les adolescents pour ces animaux. Les enfants d'aujourd'hui seront notre future. Nous devons leur faire prendre conscience des merveilles de la nature et les passionner avec une meilleure connaissance sur la nature et de ses créatures. L'éducation comme premier pas vers la conservation!

Depuis octobre 2018, je travaille en tant qu'assistant étudiant à la clinique universitaire au département de la médecine interne, section des oiseaux et des reptiles. Au cours de l'été 2019, j'ai été nommé "collaborateur scientifique" du Musée national d'histoire naturelle du Luxembourg.

Grâce à la terrariophilie, de nombreux animaux exotiques sont devenus beaucoup plus importants dans notre société durant les dernières années. Alors qu'au XVIIIe siècle, le zoologiste suédois Carl von Linné qualifiait encore tous les squamates comme dégoûtants et répugnants, au XXIe siècle, de plus en plus de gens s'intéressent à ces magnifiques créatures. Une détention en captivité adaptée à l'espèce et proche de la nature est sans doute réalisable et même utile pour la protection des espèces, pour autant que le propriétaire se déclare prêt à acquérir les connaissances spécialisées nécessaires.


En fait, il n'y a rien de plus intéressant que d'imiter un biotope entier sous forme miniature et de prendre soin d'un animal qui se sent comme dans son environnement naturel et qui, par conséquence, se comporte adéquatement.